Jérôme LAVAREC
Conseil d'Entreprises

Maitrise statistique des process MSP, statistical process control SPC, cartes de contrôle, traitements de données selon les consultants experts du cabinet de conseil et formation lean JLCE


JLCE formation carte de controleJLCE formation statistiques processJLCE formation statistiques process

Exploiter les données du MES

Former au traitement de données historiques sur la base des enregistrements process de l'atelier

Exploiter la mine d'informations : data mining


Cette nouvelle version contient une page et un moteur de recherche pour fouiller à l'intérieur du site avec vos mots clés et/ou des critères préétablis.

La MSP Maitrise statistique des process ou le SPC Statistical process control


Comment l'opérateur utilise-t-il les cartes de contrôle MSP ?


Le traitement statistique apparait dans l'industrie au siècle dernier avec les cartes de contrôle de SHEWHART aux USA vers 1930 et les études de capabilité de DEMING au Japon vers 1970. Le constructeur automobile FORD formalise les outils SPC / MSP (Statistical Process Control / Maitrise Statistique des Processus) dans les années 1980. Les filières automobiles mondiales déploient ces outils depuis les années 1980 et essaiment vers d'autres industries.

La remise en cause du "contrôle à réception" et de la "conformité à la tolérance"

Jusqu'en 1970, les techniques statistiques s'appliquent essentiellement au "contrôle à réception" et à la "conformité à la tolérance" : prélever un échantillon représentatif pour déterminer l'acceptation d'un lot déjà fabriqué.

Aujourd'hui, le client considère qu'un produit dans la tolérance situé juste avant la limite de tolérance est d'aussi "mauvaise qualité" qu'un produit hors tolérance situé juste après la limite de tolérance. Le client souhaite que l'on atteigne la cible !

A l'époque du juste à temps, des délais réduits de la réactivité, il est inconcevable de "fabriquer pour trier ensuite".

La qualité du produit doit être garantie par le processus lui-même et non par le contrôle.

Une nouvelle approche du processus et de son pilotage

La MSP propose donc une méthode de surveillance du processus qui permet de prévenir l'apparition de non-conformités, de répondre sans tri à des obligations réglementaires (poids des préemballés en agroalimentaire …), de répondre à des fonctions précises sans appairage (jeux fonctionnels …), d'augmenter la disponibilité des moyens (détection précoce des dérives, simplification des réglages …)

La MSP donne à l'opérateur, au pilote du processus, les moyens de savoir quand et comment intervenir sur un processus "sous contrôle", avant que le défaut n'apparaisse, en comparant avant tout le processus à lui-même et considérant que sa dérive par rapport à la cible centrale est "A-NORMALE", même si le produit obtenu est "conforme à la tolérance".

La MSP nécessite donc sur une démarche de connaissance approfondie et fiabilisation du processus.


Le pilote du processus

  • Effectue les prélèvements selon le plan établi, sans aucun tri
  • Calcule la dispersion et la reporte sur la carte
  • Calcule le centrage et le reporte sur la carte

Le pilote du processus analyse la situation l'historique et des points qu'il vient d'ajouter et applique les règles de décisions définies dans le tableau.

Attention : l'analyse commence toujours par la carte des dispersions ! En effet, si la dispersion augmente trop, on sort des hypothèses de mise sous contrôle et les autres mesures n'ont plus de sens !

JLCE formation carte de controle

JLCE formation carte de controle


La dispersion "Normale" du processus industriel est provoquée par les 5M



JLCE formation statistiques 5M normaleAu sein du même lot de production, en isolant deux produits issus d'un même processus, on trouvera toujours un moyen de mesure suffisamment précis pour démontrer que toutes les caractéristiques ne sont jamais rigoureusement identiques.

Les mesures de chaque caractéristique sont toutes réparties autour d'une valeur centrale (graphique de la distribution : la répartition du nombre d'individus dans chaque classe).

On classe généralement en "5 M" les causes de cette dispersion : Matière (hétérogénéité, lots, coulées …), Main d'œuvre (équipes intérimaires, ancienneté …), Méthodes (consignes, pilotage, méthodes de mesure, étalonnages …), Milieu (température, hygrométrie …), Machine (jeu fonctionnel des organes d'une machine, automatisme, état de l'art pour la technologie concernée …)

Cette distribution "NORMALE" est provoquée par une multitude de causes communes, de facteurs de faible amplitude, d'un ordre de grandeur équivalent, indépendants les uns des autres, toujours présents, d'intensité aléatoire, incompressibles, nombreux : à un instant donné, il faut "vivre avec".



La base des règles de pilotage MSP, le processus sous contrôle


JLCE construit votre formation sur mesure et accompagne votre démarche de MSP SPC


JLCE formation MSPTant que l'échantillon est entre les limites (indépendantes de la tolérance) avec 2/3 des valeurs dans le 1/3 central de la dispersion, c'est "NORMAL" et il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter

Dès que l'échantillon s'approche ou dépasse ces limites, c'est "A-NORMAL" et il est nécessaire de réagir

Les dispersions caractéristiques du processus : le tuyau, le serpent …

Il ne sert à rien de vouloir maîtriser ce que l'on ne sait pas évaluer. Des campagnes de mesures structurées doivent être mises en place.

  • On considère que le processus, y compris les moyens de contrôle et d'étalonnage associés, est stable et qu'il a été conçu pour le rester.
  • On mesure, sur le moyen/long terme, une caractéristique (par exemple la longueur des pièces produites)
  • On reporte les valeurs chronologiquement
  • La longueur des pièces produites évolue dans un "serpent", un "tuyau".

Un processus sous contrôle est représenté par un tuyau "droit"

  • Variance inter-lots très faible par rapport à la variance intra-lot
  • Uniquement soumis aux aléas et aux dérives naturelles
  • La variabilité constatée correspond à l'état de l'art

Un processus est sous contrôle si on a validé les moyens de maitriser la variabilité,

  • Les facteurs qui provoquent une évolution A-NORMALE sont identifiés
  • L'effet significatif des différents réglages est établi

Les facteurs que l'on a décidé de ne pas traquer sont identifiés (par exemples certains changements d'opérateurs, de lots de matière première, variations de températures, usures progressives de glissières …)


Les consultants formateurs JLCE proposent une formation sur mesure et par étapes

  • Traitement des bases de données d'enregistrements historiques
  • Étude de la capabilité de vos moyens de production et de contrôle
  • Analyse des facteurs et des effets
  • Définition des cartes de contrôle
  • Accompagnements du déploiement en atelier avec l'encadrement
Le déroulement idéale de ces formations correspond à  3 à 5 sessions d'une journée, utilisant vos propres informations. Cette formation s'adresse prioritairement à l'encadrement de production et aux services méthodes produit-process (agroalimentaire)



Ce site est édité par JLCE, Jérôme Lavarec Conseil d'Entreprises, société à responsabilité limitée au capital de 3000 EUROS immatriculée au RCS de Lorient sous le SIREN 538.532.656 Gérants : Jérôme Lavarec - Danielle Lavarec

Siège social : 18 rue Pierre Corneille 56600 Lanester / +33 2.97.30.77.21 / contact@lavarec-consult.fr

Données personnelles : Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à JLCE 18 rue Pierre Corneille 56600 Lanester. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Le site www.lavarec-consult.fr est déclaré sous le numéro 1170907 auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) en application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés








historique des chroniques et éditos JLCE



18 rue Pierre Corneille
56600 LANESTER
+33 2.97.30.77.21

Jérôme +33 6.76.77.58.03
Danielle +33 6.22.24.21.52
contact@lavarec-consult.fr

SIREN 538 532 656
RCS Lorient
JLCE
Jérôme Lavarec Conseil d’Entreprises
Société à responsabilité limité au capital de 3000€

Organisme de formation enregistré auprès du Préfet de Basse Normandie N°25140268014

Adhérent : ASLOG-FNCPC-REXAM